Capture d’écran 2017-01-24 à 14.27.56

Terra Eco veut capitaliser sur ses lecteurs

Terra Eco, magazine qui incarnait la volonté de placer les questions environnementales au cœur du débat public, avait disparu des kiosques en 2015. Aujourd’hui, le média espère renaître en pariant sur le payant et le participatif. Terra Eco lance à cet effet une campagne de financement participatif intitulée « Notre capital, c’est vous ».

Structurellement déficitaire, le magazine Terra eco était entré en liquidation judiciaire au premier semestre 2015. « Malgré six semaines d’intenses tractations avec plusieurs candidats à la reprise de l’entreprise Terra Economica SAS, celles-ci n’ont pas abouti », écrivaient sur leur site les cofondateurs du titre, Walter Bouvais et David Solon.

Capture d’écran 2017-01-24 à 14.29.39

Journalistes associés

« Quelques mois plus tard et après de nombreuses cogitations et nouvelles bagarres, nous sommes prêts à refaire surface. » lit-on aujourd’hui sur le site de Terra Eco. A l’issue de la liquidation judiciaire du titre, une partie des anciens salariés a travaillé à faire renaître un nouveau média. En juin dernier, ces journalistes associés ont pu racheter au Tribunal de commerce les actifs de cette entreprise et entreprendre un nouveau projet éditorial.

Nouveau projet

Capture d’écran 2017-01-24 à 14.27.56Le nouveau projet de Terra Eco s’articule autour d’un site web magazine et d’une publication papier qui devient semestrielle. Les contenus seront 100% payants et sans publicité. « Nous défendons un journalisme indépendant, d’investigation et de récit : des enquêtes, des grands reportages, des entretiens, des chroniques, en format long ou en épisodes… Des informations à contre-temps et à contre-courant.« , défendent les journalistes sur le site de Terra Eco. L’équipe est soutenue notamment par Mediapart, le père des pure-player d’information en ligne qui ont fait le pari du payant sans publicité.

Pour mener à bien ce nouveau projet de média, Terra Eco mène une campagne de financement participatif dont l’objectif est de lever 150000 euros. La campagne de crowdfunding est la première étape d’une recherche de fonds de 700000 euros.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire