Une du Washington Post consacrée à la NSA

Le prix Pulitzer récompense The Guardian US et The Washington Post

Les enquêtes du Guardian et du Washington Post sur la NSA, Pulitzer catégorie « service public »

En 2014, le prix Pulitzer a récompensé les journaux plus que les journalistes ou les articles. Lundi 14 avril, la prestigieuse récompense américaine a été décernée au travail de l’édition américaine du Guardian et du Washington Post, les deux titres ont publié des révélations sur le système de surveillance de la NSA grâce aux documents fournis par Edward Snowden.

Glenn Greenwald, pour le Guardian US, et Barton Gellman, pour le Washington Post, ont mis au jour l’étendue  et la complexe réticulation du réseau de surveillance de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA).

Une du Washington Post consacrée à la NSA
Une du Washington Post consacrée aux méthodes de surveillance de l’internet par la NSA

Au delà de l’effet de « scoop », les enquêtes basées sur les révélations de Snowden au sujet de la NSA que les deux quotidiens ont porté à la face du monde relèvent d’une action de « service public », a estimé le jury du prix qui représente la plus haute distinction pour les journalistes . Il est à noter que les deux titres ont eu le courage d’encaisser les suites politiques de leur crédit accordé à ceux que certains sénateurs considèrent encore comme un « traitre » qui a « livré des secrets d’Etat ».

Le jury du prix Pulitzer a rappelé par ce choix que la liberté de la presse par rapport à l’Etat ou à des groupes de pression civils concernait aussi les pays démocratiques.

Oliver Russell, correspondant d’Intégrales Productions à New York.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire