Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions

La solidarité des chrétiens d’Irak à l’épreuve des réfugiés communautaires

– REPORTAGE –

Les chrétiens de Mossoul trouvent refuge dans les zones contrôlées par les kurdes

Depuis l’arrivée de l’EIIL au nord de l’Irak, un demi million de personnes ont quitté Mossoul, tombée la semaine dernière aux mains des islamistes et de leurs alliés. Un déplacement auquel est contraint un tiers de la population de la ville, craignant les persécutions des djihadistes. Parmi les réfugiés, environ 200 000 chrétiens tentent de rejoindre la province de Ninive, où musulmans et chrétiens vivent en intelligence depuis des siècles. 

photo 2(Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions)

Canaliser l’afflux de réfugiés communautaires

Le village d’Alquosh se trouve à l’intérieur de la zone tenue par les Forces Armées Kurdes Autonomes. Des chrétiens organisés en groupe d’autodéfense complètent ce dispositif de sécurité.

Depuis dix jours, le séminaire d’Alquosh accueille des familles chrétiennes qui ont fui Mossoul, et les prêtres ont demandé aux paroissiens d’ouvrir également leur portes aux réfugiés communautaires, au nom d’un devoir de solidarité. Cet élan de solidarité permet, pour l’instant, de canaliser l’afflux de réfugiés communautaires dans la province de Ninive.

Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions
Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions

Un père de famille nous montre une grande chambre de la maison, qu’il a libéré pour qu’une famille puisse y loger autant de temps qu’il le faudra. « C’est la moindre des choses que je puis faire », estime t-il.

« Laissez nous vivre en paix », supplie une femme entourée de ses jeunes enfants. Au dessus d’elle, sur les hauteurs du village,trône la statue du prophète Naoum, honoré à la fois par les juifs, les chrétiens et les musulmans.

Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions
Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions

Les déplacés chrétiens à Alqosh restent incertains quant à un éventuel retour à Mossoul. Même si l’armée régulière reprenait le contrôle de la seconde ville d’Irak, les craintes demeurent : tout le monde se rappelle qu’en 2012, 800 chrétiens y ont été assassinés par les fondamentalistes. Un phénomène qui intéressait peu les européens jusqu’à la percée de l’EIIL en juin 2014, déplore l’ancien journaliste François Xavier Lovat, installé à Erbil depuis plus de quinze ans.

Les récents événements survenus au nord de l’Irak ont induit les médias européens à s’intéresser au sort des chrétiens d’Irak. Le 22 juin dernier, la RTS (Radio Télévision Suisse) a intégré à son journal télévisé d’Access Prime Time un reportage consacré aux déplacements de populations chrétiennes de Mossoul. (cf ci-dessous). Le 23, RFI (Radio France Internationale) jugeait utile de proposer aux visiteurs de son site une carte qui sensibilise à la condition des chrétiens en Irak.

Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions
Photo : Farouk Atig, ©Intégrales Productions

– Revoir le reportage, diffusé en direct dans le journal télévisé de la RTS (Radio Télévision Suisse) le 22 juin 2014 : http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5951083-irak-les-chretiens-ont-fui-en-masse.html

(Clara Schmelck, avec Farouk Atig, à Alquosh, province de Ninive, Irak)

The following two tabs change content below.

Vous pouvez également lire