Bourse-dupont-verlon-RVB_0

RFI lance la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon

Radio France Internationale (RFI) lance la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon en hommage aux journalistes assassinés en novembre dernier à Kidal, au Mali. Cette bourse récompensera chaque année, dans un pays d’Afrique, un journaliste radio et un technicien de moins de 30 ans,qui viendront suivre une formation à Paris. Les candidatures sont ouvertes du 2 au 28 septembre à tous les journalistes et techniciens francophones en activité ainsi qu’aux étudiants en journalisme francophones, résidant au Mali.

Première édition le 2 novembre, à Bamako

C’est à Bamako que seront dévoilés les noms des deux premiers lauréats de la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon le 2 novembre, date du premier anniversaire de l’assassinat des deux journalistes enlevés à Kidal.

La bourse s’inscrit dans un partenariat avec l’Office de radio télévision malienne, l’école de journalisme de Sciences Po et l’INA, structures qui accueilleront les lauréats journalistes et techniciens en formation à Paris. Le dispositif de formation prévoit en outre une immersion au siège de RFI, encadrée par les formateurs de l’Académie France Médias Monde. Bourse-dupont-verlon-RVB_0

« Ce sera ainsi l’occasion de défendre aux côtés de nos confrères maliens, une valeur qui nous est essentielle, celle du droit à l’information libre que le terrorisme vient bafouer. Un droit qui ne peut s’exercer que si les attaques dont les journalistes sont victimes ne restent pas impunies. » écrit Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde, sur le site de RFI.

Ne pas se laisser fermer le bec par des barbares

Ghislaine Dupont et Claude Verlon avaient été enlevés par des hommes armés devant le domicile d’Ambéry Ag Rhissa, un représentant du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion touareg) qu’ils venaient interviewer.

« On ne va pas se laisser fermer le bec par des barbares », s’était indignée Marie-Christine Saragosse, à l’antenne de France Inter, le soir même où l’on apprenait l’assassinat des deux journalistes :

Une résolution plus actuelle que jamais, après l’assassinat des journalistes américains James Foley et Steven Soltof par des fondamentalistes de l’Etat Islamique autoproclamé.

The following two tabs change content below.

Vous pouvez également lire