Albert Londres 2015 : « Voyage en barbarie » primé

Dix candidats avaient été présélectionnés pour l’écrit (sur 67) un  record historique, et 7 pour l’audiovisuel (sur 35). Ce samedi 30 mai, la Cérémonie de remise du prix Albert Londres se tenait à l’Académie royale de Belgique. Les délibérations du jury avaient eu lieu symboliquement dans les locaux du quotidien Le Soir à Bruxelles.

Les lauréats 2015 : Luc Mathieu, de Libération (dont Libé vient de compiler les reportages, indispensables), Cécile Allera et Delphine Deloget pour Voyage en Barbarie. Depuis 2009, sur les 50 000 Erythréens qui sont passés par le Sinaï, 10 000 n’en sont jamais revenus.  Cécile Allera et Delphine Deloget ont produit un témoignage de trois survivants d’un lieu où s’exerce dans le silence des médias et de la communauté internationale la traite des hommes.  Un reportage qui ouvre les yeux sur l’Erythrée, et qui avait été diffusé le 18 octobre dernier sur la chaîne Public Sénat.

L’Érythrée est la plus grande prison du continent africain pour les journalistes, et occupe depuis huit années consécutives la dernière place au Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

 Déchéances croisées 

A Asmara, il existe toutefois Erena, une radio indépendante…qui consacrait le 29 mai un reportage sur les migrants déchus de tous droits civiques  installés dans des tentes de fortune … sous les ponts de Paris.

Le journalisme montre chez l’autre les déchéances proches qu’il ne perçoit pas toujours…

Refugees in Paris metro

barbarie1

 

 

The following two tabs change content below.
Farouk Atig
Farouk Atig, ancien grand reporter, conférencier et enseignant, dirige Intégrales

Vous pouvez également lire