300E0B5C-B300-4E3A-9E22-20F533C8AE5E

UE : en finir avec les idées reçues 2/2

LES BIENFAITS DE SCHENGEN

Un mois après les élections européennes, les clichés sur l’UE sont toujours tenaces. Pour ses lecteurs, notamment lycéens, Intégrales fait la chasse aux idées reçues.

Promulguée en 2005, la conventino de Shengen permet aux personnes de pouvoir circulant librement en Europe, supprimant les contrôles aux frontières intérieures des Etats signataires. Elle leur offre aussi de nouveaux droits, citoyenneté européenne donne de nouveaux droits aux citoyens européens comme par exemple le droit de circuler et de résider librement dans un autre pays membre de l’Union, le droit de bénéficier de la protection consulaire en dehors de l’Union européenne et même le droit de voter et d’être élu dans l’Etat où l’on réside pour les élections européennes et municipales.

 »Initiatives citoyennes » 
En février 2011, le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne adopte le règlement sur l’initiative citoyenne européenne; un outil permettant aux citoyens d’inviter la Commission européenne à proposer certaines mesures législatives dans un domaine de sa compétence. 

Le traité définit l’initiative citoyenne comme :
devant recueillir au moins un million de signatures de ressortissants d’un nombre significatif d’États membres (seuls les citoyens européens sont comptabilisés) ;
devant concerner un domaine relevant de la compétence de la Commission ;
devant porter sur une question pour laquelle les signataires estiment qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire aux fins de l’application des traité
et établit des règles communes sur les contrôles aux frontières extérieures. L’espace Schengen regroupe à l’heure actuelle 22 Etats membres de l’Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Suède). Neuf des 12 nouveaux Etats membres (Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie) ont intégré l’espace Schengen le 21 décembre 2007.Trois Etats hors Union européenne sont également membres de la convention (Norvège, Islande et Suisse). L’Irlande, le Royaume-Uni et Chypre ont quant à eux choisi de maintenir les contrôles aux frontières. La Roumanie et Bulgarie ne sont pas encore membres de l’espace Schengen en raison de leur incapacité à satisfaire aux critères de la Commission européenne (visas, surveillance du territoire…). Leurs dossiers devraient être à nouveau étudiés à la fin de l’année 2013. La Croatie, dernière arrivée dans l’UE devra elle aussi satisfaire aux critères de la Commission avant d’envisager son entrée dans l’Espace Schengen, en 2015 au plus

Avec Erasmus, les enseignants et étudiants disposent d’un programme leur permettant de partir de 6 mois à un an dans un autre pays européen. Chaque année, près de 200 millions d’euros sont ainsi accordés en bourses d’étudiants et d’enseignants. Depuis 1987, date de création du programme, Erasmus aura fait voyager plus de 2,2 millions de jeunes Européens dont presque 350 000 jeunes Français.

Depuis 2014, sept différents programmes de mobilité sont fondus dans un seul dispositif : « Erasmus+ ». Cette nouveauté réunit les anciens programmes « Jeunesse et action » et cinq programmes de coopération. D’après les estimations de la Commission, Erasmus+ doit permettre de financer une période de mobilité à l’étranger à plus de 4 millions de personnes, dont 2 millions d’étudiants dans le cadre de leurs études supérieures. 

Selon une étude de la Commission, participer au programme Erasmus aurait bien des avantages. En effet, 64% des employeurs considèrent désormais l’expérience à l’étranger comme importante pour l’employabilité et pour cause les anciens Erasmus ont deux fois moins de risque de devenir chômeurs de longue durée que ceux qui n’ont pas séjourné à l’étranger. De plus, ceux qui ont étudié à l’étranger se voient attribuer plus fréquemment d’importantes responsabilités professionnelles, selon 64% des employeur

es décisions prises au niveau européen influencent 70 à 80% de notre quotidien. Quel est leur impact? Voici 14 réalisations qui permettent de comprendre le poids de l’Europe dans notre vie.
En parcourant les exemples ci-dessous, vous comprendrez un peu mieux comment l’Europe intervient dans votre quotidien. 70 à 80% de notre vie, de notre alimentation, des soins de santé, de nos voyages… sont influencés par des décisions européennes. Il ne s’agit pas ici d’une liste exhaustive, mais de 14 exemples qui permettent de comprendre que l’Europe est peut-être un «gros bazar», mais c’est aussi très concret.
La marque CE : Pour certains produits (jouets, construction, appareils électriques basse tension, appareils au gaz, ascenseurs…), le marquage CE est obligatoire pour toute première mise sur le marché. Il atteste de sa conformité.

Comparer les prix : ’Europe a contraint les magasins à indiquer le prix à l’unité (kilo ou litre) afin que le client puisse comparer d’une marque à l’autre sans tenir compte du conditionnement.

Roaming ou frais de portativité : a fin progressive des coûts d’itinérance pour les appels et SMS reçus et émis depuis l’étranger par les utilisateurs de téléphonie mobile devrait être entamée dès cet été.

The following two tabs change content below.
redaction

redaction

CM (animateur de communauté sur les réseaux sociaux) / Correspondant(e)s à l'étranger / Contributeurs/trices occasionnel(l)es / Stagiaires JRI et stagiaires presse écrite dans la rédaction pour moins de 3 mois.

Vous pouvez également lire