Photo : copyright Intégrales

Syrie, la catastrophe humanitaire qui vient

Image en une :Farouk Atig, Intégrale.

A Idlib, les forces d’Assad, soutenues par l’aviation russe et la rébellion syrienne, épaulée par l’armée turque se font face. Une catastrophe humanitaire.

Mercredi 19 février, l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen a prévenu l’ONU d’un « péril imminent d’escalade » en Syrie. La Turquie menace de passer à l’offensive à Idleb (nord-ouest du pays) pour en venir à bout du bastion rebelle.

« C’est une catastrophe humanitaire qu’on n’a jamais vu depuis la Deuxième Guerre mondiale », a expliqué jeudi 20 février sur franceinfo Ziad Alissa, médecin anesthésiste réanimateur franco-syrien, président de l’Union d’organisation de secours et soins médicaux (UOSSM).

Vendredi 21, lors d’un entretien téléphonique, les présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, ont convenu vendredi d' »intensifier les consultations bilatérales à propos d’Idleb dans le but de réduire les tensions, garantir un cessez-le-feu et neutraliser la menace terroriste ». Paris et Berlin ont appelé à « des actions concrètes pour empêcher une catastrophe humanitaire ».

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a indiqué vendredi que « la possibilité de la tenue d’un sommet est en discussion ».

The following two tabs change content below.

Vous pouvez également lire