563DF1B7-F57A-407F-8284-14CBE29969EF

L’extrême-droite se déchaîne en infox

Pendant le confinement, l’extrême droite abonde en stigmatisations à caractère Xenophobes et racistes. En ayant amplement recours aux faux ou au flou. Deux procédés sont privilégiés : la légende imprécise et le détournement d’image.

Ainsi sont présentées sur Twitter des photographies dont la légende suggère qu’elles ont été prises pendant le confinement, affiches détournées. Ils s’agit d’enfants de quartiers de la région parisienne qui narguent avec arrogance les forces de l’ordre en sautant sur des véhicules de la police nationale. L’attitude délictueuse de ces enfants que l’on voit en short remonte à août 2019. Elle n’a rien à voir avec le sujet du respect du confinement dans les banlieues.

Ce lundi 30 mars, c’est une affiche de Margaux Rei commandée par le gouvernement pour inciter les femmes violentées par leur conjoint a composer le numéro d’aide, qui est détournée et qui circule sur Twitter en violation du principe de droit d’auteur.

L’homme violent, que l’illustratrice avait dessiné de la manière la plus neutre possible – couleur de peau et style vestimentaire – (la violence envers les femmes est un mal universellement commis) est représenté sous les traits caricaturaux d’un musulman « barbu », suggérant que les hommes musulmans en France sont à priori plus agressifs que tous les autres envers leur compagne.

C4622BC8-4FD8-4464-AAE4-0438150B6789

563DF1B7-F57A-407F-8284-14CBE29969EF563DF1B7-F57A-407F-8284-14CBE29969EF

La lutte contre les violences faites aux femmes en milieu domestique en période de confinement sont l’occasion d’un déchaînement de pseudo-thèses xénophobes teintées de racisme.

Cela ne rend pas service à la cause des femmes « blanches », « arabes », « indiennes », « asiatiques », « noires », chrétiennes, juives ou musulmane dont l’intégrité physique ou/et morale est bafouée au quotidien. Mais cela est manifestement le cadet des soucis des obsessionnels du « Grand Remplacement. »

The following two tabs change content below.

Vous pouvez également lire