495BE0FC-D726-406A-BFE4-F9293D37D8FC

Le nuage du racisme s’est-il arrêté à la frontière ?

Par Julie Mabiala, professeur d’anglais

Pour plein de français, le nuage du racisme s’est arrêté à la frontière. Voilà pourtant une petite compilation des micro agressions que j’ai reçues dans ma vie. Je suis sure qu’il en existe plein d’autres mais mon cerveau a eu la bonne idée de les occulter pour me préserver. Car oui, ce genre de remarques fait du mal à notre santé mentale et ajoute à la charge quotidienne des choses que l’on doit gérer.

On esquive parfois avec de l’humour, souvent avec de l’indifférence et parfois on est en colère.

C’est sans compter également sans le racisme institutionnalisé: « la France on l’aime ou on la quitte » de Nicolas Sarkozy (comme si on n’a pas le droit de critiquer la France et ses travers), mon département qui n’a pas d’hôpital digne de ce nom, où il n’y a pas d’eau courante tous les jours…

On en a assez.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire