53F680DC-479E-4CA7-A9E7-8A94FAB2E7E5

Liban : l’apocalypse

Actualisé 0h015 :

le Premier ministre libanais dit #Beirut explosions causées par environ 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium laissées sans garantie pendant 6 ans dans un entrepôt. Il jure de punir les fonctionnaires responsables.

En fin d’après midi, deux déflagrations ont retenti dans le port de Beyrouth, au Liban.

L’AFP fait état à 23h30 (Paris) de 50 morts et 2.750 blessés dans les explosions du port.

« Je n’ai pas vu grand chose
Un grand boom
Je suis baby sitter j’ai tourné la tête vers les enfants , il y a eu une deuxième déflagration. On a eu très peur », témoigne à Integrale par téléphone Samia, 23 ans, baby sitter.

« J’étais en train de marcher avec ma femme le sol a tremblé – à Beyrouth on a l’habitude; on s’est baissé instinctivement , on a entendu la deuxième déflagration, on est resté assis trois minutes. » nous dit Farid, 24 ans.

Pour le moment, il n’est pas possible d’informer sur l’origine de ces déflagrations. Nos sources sur place sont contradictoires et nous sommes moins d’avoir encore vérifié et traduit les propos recueillis au téléphone et sur Messenger.

Le pays, déjà tourmenté par une violente crise économique et politique, est dans une situation encore plus préoccupante ce soir.

Sur le Liban, plongé dans la crise : https://www.la-croix.com/Monde/Le-Liban-plonge-seul-crise-2020-08-04-1201107672

Image en une : correspondant Intégrale à Beyrouth, 04/08/20.

The following two tabs change content below.
redaction

redaction

CM (animateur de communauté sur les réseaux sociaux) / Correspondant(e)s à l'étranger / Contributeurs/trices occasionnel(l)es / Stagiaires JRI et stagiaires presse écrite dans la rédaction pour moins de 3 mois.

Vous pouvez également lire