C3B938BE-99EA-454B-8EE9-91A44A624DB1

Rwanda : la responsabilité de la France mise au jour par le rapport Duclert

La France, s’est massivement impliquée au Rwanda à partir des années 1990. Elle porte des « responsabilités lourdes et accablantes » dans la dérive ayant abouti au génocide des Tutsi en 1994, selon les conclusions du rapport d’une commission d’historiens sous la direction de Vincent Duclert, rendu vendredi à Emmanuel Macron, le président de la République.

Si la France a “failli” au Rwanda « rien ne vient démontrer » qu’elle s’est rendue « complice » du génocide qui a fait au moins 800.000 morts selon l’ONU, conclut ce rapport.

Au moment du génocide, détaille le rapport, la France « a tardé à rompre » avec les responsables, et a continué à placer la menace du FPR (Front patriotique rwandais, l’ex rébellion tutsi qui mit fin au génocide) au sommet de ses préoccupations.

La France a réagi tardivement « avec l’opération militaro-humanitaire Turquoise entre juin et août 1994, » qui a permis de sauver de nombreuses vies, mais non celles de la très grande majorité des Tutsi du Rwanda exterminés dès les premières semaines du génocide, abondent les auteurs du document.

La France, par le truchement du pouvoir exécutif et de son armée, aurait bien une part de responsabilité dans le génocide mais ne serait pas complice du genocide.

Kigali a salué « un pas important vers une compréhension commune du rôle de la #
France ».

Le rapport Duclert est disponible sur le site de l’Elysée.

The following two tabs change content below.
redaction

redaction

CM (animateur de communauté sur les réseaux sociaux) / Correspondant(e)s à l'étranger / Contributeurs/trices occasionnel(l)es / Stagiaires JRI et stagiaires presse écrite dans la rédaction pour moins de 3 mois.

Vous pouvez également lire