6DC24E61-A2E8-4708-B2AC-3ACE5EA6AE35

Bière ou champagne

Selon que vous vous boirez de la bière ou du champagne, on vous verbalisera ou vous épargnera. Pourquoi l’affaire du restaurant clandestin à Paris passe mal.

Caviar et champagne vs bière en gobelet

« Caviar, champagne, menus de grands chefs et retrait du masque obligatoire…Nos journalistes ont pu pénétrer dans ces fêtes clandestines de haut standing qui se tiennent actuellement à Paris. »

Dans un reportage qui montrait des hauts fonctionnaires en exercice violer la loi alors même que des millions de leurs concitoyens, qui doivent conjuguer contraintes professionnelles et familiales ont toutes les peines à organiser un confinement, cela dans un contexte où le chômage de masse plane.

Pendant que les travailleurs de 1ère ligne qui vivent en zone dense dans des logements exigus risquent leur vie pour faire tourner le pays, des privilégiés capricieux et impatients se font plaisir sans aucun souci civique de solidarité.

Une séparation sciemment assumée. Ce même week-end pascal, deux jeunes qui sifflotaient une bière en respectant les distances sanitaires le long du canal Saint-Martin à Paris ont été sèchement verbalisés par la police.

Selon que vous boirez de la bière ou du champagne, la police vous verbalisera ou vous épargnera. C’est bien le sentiment d’un système coercitif à deux vitesses que cet épisode des restaurants clandestins a donné.

« Quand une descente de police est prévue, le patron est avisé en amont », témoigne un serveur. » témoigne un intéressé dans Mediapart. Bref,les organisateurs de dîners clandestins et clients complices ont recréé le système des guetteurs dans les quartiers où sévissent les trafiquants.

Twitter et Instagram vent debout contre les privilèges

Mais, aussitôt, les comptes Instagram des restaurants qui se sont vantés d’avoir accueilli des célébrités politiques ont été repérés et exhumés sur Twitter.

Les réseaux sociaux sonnent la fin de ces opacités d’un autre âge,celui des privilèges. La transparence est d’intérêt général quand elle invite chaque individu à assumer ses responsabilités devant les lois qui sont les mêmes pour tous.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire