7D12657D-F334-4ECD-9F4B-7839D4578520

Le jeune Louan et le cirque médiatique

Épris de passion de Franceinfo, Louan, un adolescent originaire de Rouen, était invité mercredi sur le plateau de Samuel Étienne, à l’occasion des cinq ans de la chaîne. C’est après que tout s’est enchaîné.

Louan a 13 ans il est passionné d’audio visuel. Il a lui-même fait un bout du journal de 13h sur France 3. La chaîne de télévision ne s’est pas contentée de proposer au garçon de visiter le plateau; elle l’a invitée en plateau.

Puis, les médias audiovisuels se sont à leur tour épris du jeune Louan. En période de crise de confiance des français vis à vis des grands médias, la passion de cet enfant pour FranceInfo avait de quoi mettre du baume au cœur des journalistes de la chaîne.

A son tour, Laurent Ruquier, Le présentateur d’« On est en direct » proposait à Louan d’interviewer Jean Castex…

Projections déplacées

Dans cette sur-exposition médiatique, on peut que regretter la désespérante attitude des adultes.

Il y a là une inversion fantasmée des corps : le corps de l’enfant, d’ailleurs accoutré d’une chemise bien repassée, est transposé dans l’environnement professionnel dans lequel se meut le corps adulte, et l’adulte se projette physiquement dans le visage de l’enfant ému de vivre sa passion.

Saluer l’entrain et talent précoce d’un enfant comme on présenterait, au cirque, l’individu exceptionnel d’une espèce pose un problème éthique.

En pleine période où les médias sont fragilisés dans leur image, par les gilets jaunes et antivaxxx, mais aussi par les jeunes étudiants en journalisme eux mêmes, qui perçoivent l’envers du décors (précarité, harcèlement, coups bas…). C’est une manière un peu désespérée-et désespérante de réenchanter le monde de la TV; en faire un fantasme d’enfant.

Valoriser la prestation de l’individu plutôt que le travail en commun de préparation d’un entretien aussi important que celui du premier ministre, Jean Castex. C’est là envoyer un message décourageant aux centaines d’étudiants en journalisme en leur signifiant :“brûlons les étapes”. Le talent suffit, quel que soit l’âge, le parcours, les efforts consentis.

Inutile de s’efforcer,rater,refaire,pour progresser, espérer trouver un stage ou un emploi dans le métier. Le mérite n’aurait donc aucune valeur.

En exposant ainsi un enfant talentueux grimé en présentateur de JT, les médias renvoient d’eux-mêmes une image dont ils auraient pu se passer : celle d’un monde de spectacle, semblable à un cirque.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire