IMG_1565 2

En Ukraine, l’enlisement de l’armée russe

Le ministère de la Défense Britannique estimait les pertes depuis le 24 février à un tiers des capacités de l’armée russe. « L’infanterie mécanisée aurait perdu près de 30 % de sa force » et un quart de ses chars serait hors d’usage selon le site spécialisé Oryx.

Les pertes russes ainsi que les faibles gains sur la ligne de front vont nécessairement mener à une situation de blocage.

Léo Péria-Peigné, chercheur au Centre des études de sécurité de l’Institut français des relations internationales (Ifri), dresse trois possibilités qui s’offrent à Vladimir Poutine pour trouver une issue à la situation : soit il boit le calice jusqu’à la lie et négocie, c’est peu probable ; soit il recourt à des armes chimiques voire nucléaire pour débloquer la situation tactique, soit il décrète la mobilisation générale.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire